Questions et réponses avec Caroline Coté

mardi 10 avril, 2018

Airmedic est fière de vous présenter Caroline Coté, une cinéaste d’aventure de grand talent. Le 4 avril dernier, elle s’est lancé dans une grande aventure: parcourir 2 000 km, de Natashquan à Montréal par ses propres moyens.

Puisque nous veillerons sur sa sécurité tout au long de son parcours, nous aurons la chance d’être au premier rang et de partager avec vous ses péripéties. Suivez-nous sur Facebook pour être au premier rang de son aventure. Nous lui avons poser quelques questions, juste avant son départ, pour vous donner un petit aperçu de sa personnalité pétillante.  

 

À quel moment as-tu décidé que l’aventure serait ton mode de vie?

 

Le jour où ma sœur a décidé de devenir une artiste, je me suis demandée pourquoi, si elle elle osait vivre de sa passion, je n’oserais pas aussi vivre des miennes : l’aventure et la vidéo.

 

Pourquoi ce nouveau défi ?

 

Tout d’abord, je voulais dépasser mes limites; partir seule est différent de tout ce que j’ai fait précédemment. Durant cette aventure, je ne pourrai me fier sur personne d’autre que moi-même. Je sais que cette expérience me fera grandir. Ensuite, j’espère inspirer les gens à aller dehors. Le Québec c’est magnifique. Pourquoi aller en voyage ailleurs? J’aimerais encourager le plus de monde possible à sortir de la ville.

 

Qu’est-ce que tu amènes toujours avec toi dans ton sac à dos?

 

Un collier avec un loup qui représente le leadership, plusieurs ‘’gri-gri’’ fabriqués par des femmes de différentes nations, provenant de partout dans le monde.

 

Quel est ton plus beau  »trip » à vie?

 

Celui que je vivrai demain, dans le futur, et que je ne connais pas encore. Préparer et organiser une expédition, c’est ce que je préfère. Parfois, ça comporte beaucoup de stress et d’appréhension mais, après coup, c’est ce que je me rappelle le plus. Cependant, j’ai adoré participer à l’expédition Pull Of The North et faire la traversée de l’Alaska avec Ian Finch, Jay kolsch et Martin Trahan. Nous sommes allés à la rencontre des peuples de La Rivières, à la recherche de nos racines.